Champigny-la-Futelaye

Maire : Robin Saulnier
234 habitants

Voir l'image en grandVers 1090, Champigny appartenait à Simon d’Anet qui donna tout ce qu’il possédait sur ce village à Jean, évêque d’Evreux. Osmoy fut réuni à Champigny en 1812 et la Futelaye en 1845. Osmoy, en latin Olmeuim avait, une église dédiée à Saint Gilles. La Futelaye a toujours appartenu à la famille Leboeuf à partir du XIIème siècle et dépendait de la baronnie d’Ivry. Le château d’Osmoy, privé, a été reconstruit au 18ème à l’emplacement d’un château gothique. Il a appartenu à la famille Leboeuf de 1150 au début du 20ème siècle. Le Comte d’Osmoy, est né à Champigny en 1827, député, puis sénateur et président du Conseil général de l’Eure. Il a publié en compagnie de ses amis Gustave Flaubert et Louis Bouilhet “Le Château des Cœurs”. Il y avait autrefois deux cafés et une briqueterie. Aujourd’hui, Champigny a conservé une partie de son patrimoine : l’église Saint Martin (voir photo) du XVIème rénovée depuis, un pigeonnier circulaire en torchis près de l’église, le château d’Osmoy XVIIIème, le cimetière allemand et le poteau d’Orléans (voir photo)

LE CIMETIERE ALLEMAND

Le cimetière allemand est grand et d’une belle sobriété. Y sont enterrés 19 954 soldats allemands. Ce cimetière s’est constitué pendant les combats de Normandie de la seconde guerre mondiale. Principalement lors de l’avance des troupes alliées vers Paris et la Seine. Le service américain des sépultures, inhuma ici, dans deux grands carrés de tombes, ses propres soldats ainsi que des soldats allemands. Au début des années 50, les tombes des soldats américains furent relevées et transférées au cimetière américain de Colleville sur Saint Laurent ou rapatriées aux Etats-Unis. Jusqu’en 1956, les services français continuèrent à élargir les carrés de tombes allemandes inhumant les soldats allemands provenant de tombes isolées dans les champs ou de petits cimetières provisoires. Parmi les soldats se trouvent aussi les morts de la Wehrmacht enterrés aux cimetières civils d’Ivry sur Seine et de Thiays. Une chapelle comtemporaine y a été construite en 1964. Il y a 5 autres cimetières allemands en Normandie.

Patrimoine et tourisme local

Dernière mise à jour le 09/01/2017